Maca bio : Achat, conseils et bienfaits pour la santé

Maca, vous avez sûrement déjà entendu ce nom quelque part. Pour faire court, il s’agit d’une racine en provenance de Pérou, en Amérique latine. Elle est surtout reconnue pour sa propriété aphrodisiaque mais elle est bien plus que cela. La Maca fait beaucoup parler d’elle dernièrement. Pourtant, elle ne date pas d’hier. En effet, cette plante existe depuis des millénaires. Elle est cultivée comme nourriture et pour ses propriétés médicinales. Vous voulez connaitre mieux la Maca ? Vous vous posez beaucoup de questions sur ses bienfaits thérapeutiques et son efficacité ? Vous êtes au  bon endroit. Dans cet article, nous allons essayer d’apporter les réponses à toutes vos interrogations. Nous vous invitons donc à lire attentivement notre guide consacré à la Maca.

Qu’est-ce que la Maca ?

De son nom scientifique Lepidium Meyenii, la Maca est une plante robuste maraîchère d’origine péruvienne. Elle appartient à la même famille que le radis, le chou et les cressons de jardin. En apparence, on dirait qu’il s’agit d’un navet de couleur jaune. La Maca est également connue sous son surnom Ginseng Péruvien. C’est sa racine charnue ou tubercule qui est la partie exploitée de la plante.

Ce végétal est cultivé à une altitude de 4 000 mètres au cœur des Andes péruviennes. Il fait partie des rares plantes ayant la capacité de survivre aux conditions météorologiques extrêmes sur ces hauts plateaux andins.  En effet, les vents violents, la forte chaleur pendant la journée et le gel abondant la nuit provoquent l’érosion des sols et détruisent la plupart des végétaux.

Une plante médicinale datant de la préhistoire

La première consommation de la Maca dans l’histoire remonterait à des milliers d’années. Les fouilles archéologiques ont permis de trouver les traces de la culture de cette racine qui datent vers -1 600 av. J.C. On raconte que cette plante est un héritage des Incas, des indiens originaires des hauts plateaux péruviens de la région de l’Altiplano. Ce tubercule tire son nom du Quechua, une langue parlée par les Incas. Le « Ma » signifierait altitude, faisant allusion au fait d’être cultivé en montagne. Et le «ca » pour nourriture fortifiante.

Depuis sa découverte, la Maca est considérée comme sacrée pour le peuple Inca. Auparavant, les classes supérieures et les grands guerriers en étaient les principaux consommateurs. Ces derniers en ingéraient avant leur départ au combat afin de booster leur vitalité. A cette époque, cela représentait un atout de taille pour les Incas qui devaient combattre les envahisseurs espagnols. La Maca était une véritable ressource alimentaire  pour les Incas au départ. Ensuite, elle est cultivée pour ses bienfaits thérapeutiques. La consommation de cette plante pourrait justifier la résistance des Incas aux circonstances climatiques rigoureuses des montagnes des Andes. Cette tribu a mangé le tubercule à l’état sauvage. Mais elle l’a séché également pour la réduire en poudre dans le but de la conserver pendant longtemps. Cette poudre était consommée sous forme de crèmes sucrées, de galettes et de gruau.

Aujourd’hui, le tubercule est employé de différentes manières au Pérou. On peut le trouver à l’état sec, cru ou cuit. Les péruviens utilisent cette plante pour faire plusieurs préparations dont les biscuits, des chips, des gâteaux voire des boissons.

L’exportation de la Maca en dehors du territoire péruvien débute dans les années 90 quand le Japon a passé une commande importante après avoir entendu l’un des discours du président péruvien mentionnant la plante lors de son voyage au pays. C’était le commencement de la commercialisation internationale de la Maca. Ses nombreuses qualités médicinales ont fait croître la réputation de ce tubercule. Mais c’est surtout sa propriété aphrodisiaque qui fait sa réputation mondiale. A ce jour, la Maca est commercialisée partout dans le monde.

Les différents types de Maca

La Maca compte treize variétés se déclinant dans divers coloris. On distingue principalement :

          La Maca rouge

          La Maca noire

          La Maca jaune

La variété la plus connue est la plus consommée pour ses bienfaits c’est la Maca jaune. Vous découvrirez dans les prochains paragraphes les particularités de chaque espèce.

Une plante aux multiples vertus

De par sa forte teneur en oligo-éléments, la Maca est qualifiée comme un super aliment. Cette plante renferme de nombreux actifs à savoir des glucides, des protéines, des acides aminés, des acides gras essentiels, du calcium, du fer, du potassium, de l’iode, du cuivre, du zinc et plusieurs vitamines (E, C, D, B1, B2, B12). Ce tubercule est notamment reconnu comme un excellent aphrodisiaque d’où l’appellation « viagra péruvien ». Elle stimulerait la libido pour l’homme et la femme. Elle favoriserait la virilité et combattrait la stérilité masculine. Il convient de noter qu’aucune étude sérieuse n’a prouvé ces affirmations jusque-là.

Ses actions sur l’activité sexuelle et la procréation ne sont pas les seuls bienfaits attribués à cette plante exceptionnelle. Par ailleurs, elle agirait sur le système nerveux pour aider à combattre tous les effets indésirables occasionnés par le stress. Elle a des effets positifs sur la mémoire. Elle renforcerait par ailleurs le système immunitaire, les articulations et permettrait de gagner en énergie. Sa richesse en antioxydants aiderait à éliminer les radicaux libres et empêcherait leurs actions néfastes sur nos cellules. Ses actions bénéfiques contre l’anémie sont aussi reconnues.

Comme mentionné ci-dessus, différentes variétés de Maca existent. Les composants de chaque racine ne sont pas les mêmes. Ainsi, la Maca noire, rouge et jaune n’ont pas forcément les mêmes propriétés. Chacune a ses propres spécificités. Voyons cela de plus près.

La Maca rouge

Abordons d’abord la Maca rouge. Par rapport aux autres variétés, la Maca rouge est la plus rare. Celle-ci se caractérise par sa saveur maltée et sa forte teneur en antioxydants et en acides aminés. Sa racine renferme également plus de glucosinolate, de potassium et de magnésium.

Des études scientifiques ont démontré que la racine de Maca rouge est efficace pour combattre le cancer de prostate. Elle pallie la perte de densité osseuse. La Maca rouge a également le pouvoir de soulager le stress et l’état de dépression. Elle agit comme un régulateur d’humeur chez l’homme et la femme tout en permettant de mieux lutter contre les insomnies.

En revanche, ce tubercule rouge n’a pas des effets considérables sur l’activité sexuelle. Il n’est pas l’écotype le plus encouragé pour stimuler la libido ou encore la fertilité.

La Maca noire

Tout comme la Maca rouge, la Maca noire est aussi moins courante. Elle se distingue par son goût acidulé. Cette variété est reconnue principalement pour ses actions bénéfiques sur les hormones, l’humeur et la ménopause.

Réguler les hormones du corps est le grand atout de la racine noire. Cette dernière a le même effet autant chez l’homme que chez la femme. Beaucoup de gens la consomme pour lutter contre les signes caractéristiques de la dépression comme les sautes d’humeur et les insomnies. La poudre de Maca noire a aussi une bonne influence sur la fatigue chronique, le stress et les problèmes de mémoire.

Le tubercule noir est qualifié parfois comme un viagra naturel. C’est ainsi la catégorie la plus prisée pour résoudre les soucis de virilité. Les couples qui rencontrent des difficultés dans la procréation privilégient souvent la Maca noire. Cette dernière a la capacité d’optimiser rapidement le volume des spermatozoïdes produits par l’homme. Elle participe aussi à l’augmentation de la fertilité de la femme, et permet d’atténuer les symptômes relatifs à la ménopause.

La Maca jaune

Terminons par la fameuse Maca jaune, la variété la plus répandue et la plus équilibrée. En effet, c’est le type de Maca le plus consommé à travers le monde. Il est plus accessible que les autres variétés évoquées précédemment. Sa valeur nutritionnelle est pourtant plus riche que celle de ses homologues.

La  Maca à racine jaune a un goût semblable aux fèves de soja torréfiées. Elle a le pouvoir de tonifier l’organisme dans son intégralité. Il agit comme un antidépresseur naturel, un bon stimulateur de vitalité, un boosteur de concentration et un meilleur régulateur d’hormones. Cette variété de Maca permet aussi de traiter la baisse de désir sexuel et les troubles de la sexualité, le manque d’énergie, le cholestérol, d’apaiser les symptômes de ménopause,  les douleurs articulaires, les troubles de la digestion (ballonnements, constipation, etc.), de combattre la dépression, l’anémie, … La poudre de Maca jaune est également utilisée pour prévenir et lutter contre les tumeurs. Par ailleurs, elle participe à l’amélioration des capacités de concentration, de l’activité intellectuelle et du renforcement de la mémoire.  

Quelle est la meilleure Maca ?

D’une manière générale, on peut dire que les trois variétés de Maca ont les mêmes effets sur l’organisme. Mais comme vous pouvez le constater, certains ont un petit plus par rapport aux autres. Il y a des acheteurs qui pensent que la Maca noire et la Maca rouge sont les plus bénéfiques du fait de leur rareté. Mais ce n’est pas tout-à-fait vrai. La Maca la plus complète est celle qui est facile à trouver sur le marché, c’est-à-dire la Maca jaune. Si vous voulez obtenir des résultats plus ciblés, il va falloir que vous affiniez votre sélection.

Comment consommer la Maca ?

La Maca possède la même valeur nutritionnelle que les céréales. C’est ce qui fait d’elle un excellent supplément alimentaire. Il est toutefois préconisé de faire attention au dosage. Jusqu’à ce jour, les péruviens ingèrent 500 g environ de Maca par jour. Mais cette dose n’est pas tout-à-fait recommandée même si aucune étude scientifique n’a fourni des informations explicites sur les dangers liés à la surconsommation de la Maca. Il faut se rappeler que les Incas mangent cette racine depuis des siècles. Leurs organes y sont donc habitués, ce qui n’est pas le cas pour les peuples d’origine différente.

Une petite quantité est ainsi suffisante pour bénéficier des multiples vertus de cette racine. Alors, le mieux c’est de l’intégrer dans un régime alimentaire équilibré. De cette façon, vous bénéficierez de toutes ses vertus. Un à trois grammes de poudre de Maca par jour est largement suffisant.

En France et ailleurs, trouver de la Maca à l’état sauvage est impossible parce que l’exportation de cette plante est interdite. Les marchés andins sont les endroits à privilégier pour dénicher du tubercule frais. En dehors, on trouvera la Maca séchée déjà réduite en poudre. Elle a une saveur caramélisée. Pour une consommation régulière, vous pouvez saupoudrer vos aliments au quotidien, votre petit déjeuner par exemple pour optimiser votre vitalité physique et mentale dès le matin. Ce sera un bon moyen de démarrer la journée. Vous pouvez en mettre un peu dans un yaourt, un milkshake, un smoothie, un jus, une soupe ou de l’eau tout simplement. Dans une préparation sucrée, la Maca peut remplacer le sucre. Sinon, elle peut être cuite et mélangée avec de la farine pour faire des pains ou des pâtisseries de tout genre.

Comment faire une cure de Maca ?

Si vous souffrez d’un des problèmes abordés précédemment (grande fatigue, stérilité, baisse de libido, …), et que vous souhaitez suivre une cure de Maca, vous devriez prendre le gingembre péruvien sous forme de gélules pendant une durée de trois mois environ. L’automne et le printemps se révèlent être les meilleures saisons pour débuter.

Afin de laisser la poudre de Maca faire ses effets, il est conseillé de faire des pauses tous les quatre semaines avant de reprendre la cure. De préférence, la durée du repos devrait être approximative à celle du traitement. Concrètement, après une cure de trois semaines par exemple, vous arrêtez la consommation de la Maca pendant deux ou trois semaines.

Quant à la posologie, il est difficile de donner une valeur exacte puisque celle-ci varie en fonction des praticiens (naturopathe, herboriste, …). Dans la plupart des cas, une dose de 500 mg à 1 g par jour est conseillée au début du traitement. C’est l’équivalent de deux à trois comprimés d’extrait concentré. Vous pouvez augmenter peu à peu le dosage jusqu’à 1,5 g par jour. Pour votre bien, vous ne devrez pas dépasser le seuil de 2,5 g par jour soit cinq gélules. Le matin et le début d’après-midi sont les moments idéaux pour la prise des pastilles.

La Maca a-t-elle des effets indésirables ?

La réponse est oui et non. La Maca n’affiche pas des effets secondaires apparents tant que l’on n’abuse pas dans sa consommation. Généralement,  tout le monde peut en manger. Il existe quand même quelques contre-indications qui ne sont pas formelles pour être franc. Alors, la vigilance doit être toujours de mise.

Pour les individus allergiques aux plantes crucifères, les personnes souffrant d’hypertension ou suivant un traitement médical par exemple, la consommation de la Maca ne serait pas très convenable. L’ingestion de la poudre de ce tubercule durant la grossesse et l’allaitement évoque également le doute. La science moderne n’a rien dit de concret à ce sujet. Il y a des femmes enceintes qui prennent de la Maca en poudre du fait de son apport considérable en fer. Par ailleurs, certains encouragent son ingestion durant l’allaitement. On affirme que l’ingestion du tubercule améliore la qualité du lait maternel. Si vous êtes dans ces situations et que vous hésitez, la meilleure chose à faire est de consulter votre médecin traitant avant de prendre une décision.

En ce qui concerne les enfants pré-pubères, ils peuvent manger de la Maca sans problème. Contrairement aux adolescents, ces derniers pourront rencontrer quelques soucis. Afin d’éviter cela, il est conseillé de débuter la prise avec une posologie réduite, puis d’augmenter progressivement.

Comment bien sélectionner votre Maca ?

Les scientifiques ne préfèrent pas qualifier la Maca comme un médicament. Du fait de sa qualité nutritive, elle est surtout considérée comme un aliment. C’est la raison pour laquelle elle peut être commercialisée en tant que compléments alimentaires.

Le ginseng péruvien est cultivé dans une zone assez restreinte. Les meilleures Maca restent celles issues de leur terre d’origine dont les hauts plateaux des Andes au Pérou. Du fait de sa renommée mondiale, cette racine est victime de son succès. Si vous n’êtes pas prudent, vous pourrez tomber sur des contrefaçons. Cette arnaque touche essentiellement la Maca jaune, l’écotype le plus recherché. Alors, faites attention à votre achat.

Eviter les alcaloïdes

L’alcaloïde est une molécule présente dans la plupart des tubercules tels que le manioc et la pomme de terre. Celle-ci risque d’être toxique si on en consomme crue et à forte dose. La poudre de Maca peut contenir des résidus d’alcaloïdes si elle n’a pas été séchée selon le processus ancestral péruvien. C’est pourquoi il vaut mieux se fier à la Maca en provenance du Pérou. Les péruviens maîtrisent parfaitement la transformation de la racine en produit fini.

Opter pour un extrait concentré

Avant d’acquérir des compléments alimentaires à base de Maca, accordez d’abord votre attention à la concentration de l’extrait. Vous trouverez sur l’étiquette un ratio du genre 4 :1 ou 10 : 1 indiquant la quantité de racine présente dans l’extrait.  La valeur de ce rapport permet de juger de la qualité de l’extrait. Dans l’exemple ci-dessus, quatre kilos de racine ont été utilisées pour obtenir un kg d’extrait.

Pour une concentration homogène des molécules, l’extrait concentré connu sous le terme « full spectrum » est vivement recommandé. Cela signifie que la Maca a été extraite uniquement à l’eau. C’est un autre garant de qualité.

Acheter de la Maca bio de Pérou

La Maca bio provient de l’agriculture biologique. Sa culture et son exploitation respectent un cahier de charge strict. De la culture à la récolte, en passant par la transformation, les agriculteurs locaux suivent des techniques traditionnelles qui garantissent une qualité impeccable des produits finis et une meilleure préservation des principes actifs. Par rapport à la Maca bio, la Maca issue d’une culture industrielle est faible en nutriments. Sans aucun doute, la Maca bio de Pérou reste alors le bon choix.

Mais assurez-vous d’opter pour de la Maca certifiée biologique. Le label bio de l’Union Européenne et le label Français AB sont des gages de confiance. Le pourcentage de l’extrait est un autre critère à considérer. Un extrait concentré bio avec un ratio 11 :1 est qualifié comme un produit haut de gamme. Pour obtenir des produits authentiques, tournez-vous vers des marques réputées.

Acheter de la Maca bio est aussi un acte responsable au profit de la population péruvienne qui respecte encore les techniques d’extraction ancestrales.

Où se procurer de la Maca de qualité ?

La poudre de Maca bio et la Maca prenant la forme de gélules sont désormais accessibles via internet. Vous pouvez passer commande facilement. Mais elles sont également disponibles en magasins bio et sur les rayons des parapharmacies.

Bien conserver sa Maca

Pour que votre Maca garde toutes ses qualités, il est préconisé de la préserver à l’abri  de la lumière. Privilégier un endroit à la fois sec et frais. Pour la Maca sous forme de gélules, n’oubliez surtout pas de vérifier la date limite de consommation.

Que penser de la Maca ?

En conclusion, le ginseng péruvien est une plante favorisant le bien-être en général. Ce tubercule a déjà fait ses preuves dans la médecine traditionnelle péruvienne depuis une époque lointaine jusqu’à aujourd’hui. Elle trouve bien sa place dans l’univers de la phytothérapie. Même si les scientifiques de notre ère ne sont pas encore parvenus à discerner toutes les vertus thérapeutiques de ce tubercule de Pérou sur l’organisme, un nombre important de personnes à travers le monde ont déjà expérimenté ses bienfaits et ont obtenu des résultats appréciables.  

Si vous êtes un individu sain, vous pourrez ingérer la Maca sous forme de poudre ou de suppléments alimentaires sans problème. Par contre, si vous avez des soucis de santé particuliers, nous vous recommandons de consulter un avis  médical. Quoi qu’il en soit, il faut miser sur une consommation modérée même si la Maca ne semble pas dangereuse. Une consommation excessive de ce super aliment pourrait occasionner des conséquences néfastes sur la santé étant donné la quantité des minéraux qu’il renferme. Ne vous trompez pas dans votre choix. La Maca bio reste une valeur sûre. Nous espérons que ces informations sur la Maca vous seront utiles.